Retour sur la Leyre, 8 mois après le chantier

Leyre

Début juillet 2020, nous intervenions sur la Leyre, dans le parc régional des Landes et de Gascogne. Cette rivière, ouverte à la navigation touristique, se situe dans un milieu naturel protégé. D’où l’enjeu essentiel et la mission primordiale du Parc qui en émerge. À savoir, préserver et maintenir cet équilibre fragile et délicat entre écosystème et tourisme.

Leyre

Voilà le cadre dans lequel s’est inscrite notre intervention, il y a un peu moins d’un an. Permettre une navigation sécurisée en procédant à l’enlèvement d’embâcles potentiellement dangereux, tout en limitant au maximum l’impact de notre intervention, tel était notre objectif. Ainsi, nous laissons volontairement en place des embâcles non menaçants et n’empêchant pas la navigation. La Leyre n’est pas une rivière aseptisée, factice. La nature garde ses droits. De ce fait, c’est un paysage vivant et évoluant au rythme des saisons. Si après chaque arbre tombé, un nettoyage “radical” s’opérait, alors soyez sûrs que plus aucune empreinte de loutre ne serait dessinée dans le sable de la Leyre…

Navigation Leyre

Au mois de mars 2021, nous sommes donc retournés sur ce parcours. Nous voulions suivre l’évolution du paysage après notre intervention. Et c’est avec satisfaction que nous avons pu constater les résultats de notre travail.

À gauche en 2020, à droite mars 2021.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *